Élection partielle Chambly 2019: Les jeux sont faits !

André Corbeij

CHAMBLY – Ce vendredi 24 mai était la date butoir pour poser sa candidature en vue de l’élection partielle du 23 juin à Chambly,  où quatre sièges seront en jeu. À la tombée du rideau hier, un candidat avait déjà été couronné au siège de conseiller dans le District 1, et c’est Carl Talbot du parti Démocratie Chambly, qui a été élu par acclamation. Rappelons que ce siège avait été laissé vacant avec la démission de la conseillère Alexandra Labbé qui briguera le poste de mairesse.

Carl Talbot du parti Démocratie Chambly, a été élu par acclamation dans le District 1. On l’aperçoit ici en compagnie d’Alexandra Labbé qui s’est portée candidate à mairie pour Démocratie Chambly.

Madame Labbé fera face à deux candidats de dernières minutes; le premier étant Fodé Kerfalla Yansané, qui avait tenté sans succès quelques percées en 2013 et en 2017 comme conseiller municipal. M. Kerfalla Yansané s’était également présenté au scrutin fédéral en 2015 dans la circonscription Beloeil-Chambly pour le Parti Vert.

Marcel Bouchard. (Photo: Facebook)

Le troisième candidat inscrit sur la liste de la partielle du 23 juin au poste de maire est Marcel Bouchard, un entrepreneur en construction et agent des services frontaliers canadiens, qui se présente comme ”gestionnaire de premier plan”  qui souhaite redonner aux citoyens de Chambly leur confiance envers l’appareil politique municipal.

Fodé Kerfalla Yansané

Il y aura aussi élection dans le District 3 avec les candidatures officiellement enregistrées de Lucie Girard, co-fondatrice du comité éco-citoyen de Chambly;  Marc Bouthillier, ancien conseiller de 2013 à 2017 sous la bannière du parti récemment sabordé Action Chambly et Marie-Lise Desrosiers, qui se présente pour Démocratie Chambly.

Enfin dans le District 8, il y aura lutte entre Julie Daigneault (Démocratie Chambly), ancienne porte voix du Mouvement citoyen de Chambly (MCC);  Steeves Demers, ancien chef de Démocratie Chambly, qui se présentera comme candidat indépendant et Caroline Auger, la conjointe du conseiller Luc Ricard, qui siège actuellement comme indépendant.

Quant à Paula Rodrigues qui, voilà à peine deux semaines, lançait un nouveau parti politique à Chambly, le Parti Citoyen(ne)s pro-Chambly, cette dernière s’est retiré de la course pour des raisons personnelles et son parti ne présentera pas de candidats pour cette élection.

Rappelons en terminant que des cinq conseillers actuellement en poste à l’hôtel de Ville de Chambly, Serge Gélinas et Jean Roy avaient été élus en novembre 2017 dans l’équipe du maire démissionnaire Denis Lavoie d’Action Chambly, tandis que Luc Ricard et Richard Tétreault, avaient été élus comme indépendants. Mario Lambert, siège quant à lui pour le parti Démocratie Chambly. 

Photographies : André Corbeij  © et Courtoisie