Chambly en bref

CHAMBLY – Coup de théâtre hier soir (2 avril) du côté de Chambly, alors que les élus siégeant au pouvoir pour Action Chambly, le parti du maire absent depuis novembre 2018, ne se sont pas présenté à l’assemblée du conseil de Ville. En l’absence desdits élus et le quorum n’ayant pas été atteint, l’assemblée a dû être reportée par la greffière.

Les élus qui ont fait défection en ont rajouté aujourd’hui, en confrontant les tuteurs de la Commission municipale du Québec, arguant par voie de communiqué, que la convocation du maire pour justifier son utilisation de la carte de crédit de la Ville était ”une chasse aux sorcières pour des dépenses qui auraient déjà été soumises avec les pièces justificatives ayant été approuvées à l’unanimité”. Les élus d’Action Chambly ont justifié leur absence de l’assemblée du 2 avril en affirmant que le conseil de Ville n’était pas un ”tribunal d’inquisition”, refusant ainsi de participer à une ”mise en scène.”

Face à cette situation, la CMQ, qui dirige la Ville depuis sa mise sous tutelle le 27 février,  a réagit en mentionnant que ”chacun devra vivre avec ses décisions et agir conformément aux différentes lois qui sont écrites et ce, pour le plus grand bien des citoyens.”

Rappelons que les tuteurs de la CMQ ont demandé au maire Denis Lavoie ainsi qu’à deux autres fonctionnaires (Michel Larose et Annie Nepton), de justifier des dépenses personnelles faites avec les cartes de crédit de la Ville, qui avoisineraient à ce jour les 30 000 $.

La CMQ rappelle que si les personnes visées par les demandes de justification de l’usage des cartes de crédit pour des ”dépenses inappropriées” des fonds publics ne peuvent fournir des réponses, le conseil dispose des pouvoirs nécessaires pour demander au maire un remboursement. La bonne foi des élus sera donc la voie à suivre pour connaître le dénouement du dossier lors du conseil de Ville ajourné qui doit avoir lieu ce soir. (3 avril).

Démocratie Chambly déjà en campagne électorale… et son ancien chef qui revient en politique !

Les rebondissements des dernières semaines à l’hôtel de ville de Chambly semblent avoir donné des ailes au parti de l’opposition Démocratie Chambly, qui annonce déjà une candidature en vue des prochaines élections partielles. Ainsi Julie Daigneault, quitte ses fonctions de présidente et de porte-parole du Mouvement citoyen de Chambly  pour représenter Démocratie Chambly dans le District 8  (Grandes -Terres)…  Steeves Demers, ex-chef de Démocratie Chambly et ex-adversaire de Denis Lavoie au poste de maire aux dernières élections, annonce également sa candidature comme indépendant dans ce même District 8. Une chaude lutte est à prévoir !..

Julie Daigneault

Steeves Demers

L’annulation de La Folle Odyssée : Combien ça va coûter ?

Une nouvelle qui en a pris de court plusieurs lundi matin. L’annulation de la pièce de théâtre d’été sur la suite des aventures rocambolesques des personnages de la comédie La Folle Odyssée de Jacques-Cartier, qui devait être présenté à la nouvelle salle de spectacle du Pôle du Savoir, de l’Histoire et de la Culture, à partir du 28 juin, dont l’ouverture a été reportée à l’automne 2019.

Des frais de productions provenant de la Ville s’élevant à une hauteur de 70,000$ qui devaient être récupérés par la vente des billets, avaient-ils déjà été injectés pour soutenir cette création théâtrale ? Ce montant avait été rendu public lors de la conférence de presse annonçant ce spectacle en présence du maire de Chambly Denis Lavoie et des comédiens, le 4 février dernier à la mairie de Chambly.

Le Journal le Montérégien a tenté de savoir auprès de la Ville ce qu’il advenait de ces engagements financiers. Au moment d’écrire ces lignes, nous étions toujours en attente d’une réponse.

À suivre.