Adieu monsieur le professeur…

André Corbeij

MARIEVILLE – Journée riche en émotions pour l’enseignant d’anglais Pierre Cormier qui, après 35 années de bons et loyaux services, dont 30 à l’école Crevier à Marieville, tire sa révérence aujourd’hui.

L’événement a été souligné ce matin à l’école. Les effusions de larmes ont été nombreuses par les personnes concernées par ce départ à la retraite de monsieur le professeur, dont plusieurs lui ont assuré en l’étreignant ”qu’ils ne l’oublieront jamais…”

Tous les enfants de l’école ont souligné son départ en lui faisant une haie d’honneur. Mais avant de parcourir les derniers mètres le menant à l’extérieur de l’établissement, c’est avec la gorge nouée et les yeux pleins d’eau que Pierre s’est adressé aux élèves de 6e année dans sa classe.

‘’ Depuis plusieurs années et je crois que les profs de 6e vont avec d’accord avec moi, vous avez probablement été une de nos plus belle gang. On vous a aimé d’amour. Vous ne savez pas à quel point on ne vous oubliera jamais. Vous avez été ma dernière gang et vous serez toujours dans mon cœur. Merci ‘’, a lancé Pierre.

Mathieu Fauchon, éducateur spécialisé à Crevier et collègue de Pierre Cormier, était également très ému par les événements de ce matin. ‘’Au fil des ans, Pierre est devenu un bon ami. C’est un être sensible qui adore les enfants. Je me reconnais beaucoup en lui, même si je le taquine souvent en lui disant qu’il est plus vieux que mon père (rires). Ce que je retient de Pierre, c’est le contact qu’il a établit avec les enfants. C’est un homme chaleureux avec qui il fait bon échanger et rire. Son départ nous rend tous très émotifs. ‘’

La fin d’une belle aventure… et le début d’une nouvelle

Pierre Cormier est natif de l’Abittibi. Sa famille déménagera sur le Rive-Sud de Montréal. Il a trois ans. Il passera une bonne partie de son enfance et de sa vie d’adulte à Saint-Jean-sur-Richelieu et Iberville.

Avant de se diriger vers l’enseignement, Pierre, qui avait fait son DEC en Sciences de la santé puis un BAC en Éducation physique et un certificat en anglais, travaillera quelques temps comme acupuncteur dans quatre cliniques tout en débutant l’enseignement de la musique et de la danse dans une l’école à Sabrevois.

‘’ Ç’a été mon premier contrat comme prof. Je venais de mettre le pied dans la machine comme on dit. J’ai enseigné deux ans à Clarenceville l’anglais et la catéchèse et à NDL à Iberville, dans une classe qui s’appelait à l’époque ‘’ Déviations multiples ’’, avec des cas assez lourds. Puis un poste s’est ouvert à Marieville et j’y suis resté 30 ans .”

Pierre passera donc ses 5 premières années comme enseignant à se promener d’école en école, à Sainte-Angèle-de-Monnoir, Saint-Blaise et Iberville, tout cela dans la même année scolaire. En 1989 donc, il rejoint le corps professoral à Marieville comme permanent en anglais.

‘’ Une amie m’avait appelé pour m’informer qu’un poste était disponible à Marieville. J’y suis allé pour passer l’entrevue et on m’a choisi. Monique Bourdeau, Pierre Sacha et André McLaughlin, pour la partie en anglais, m’avaient passé en entrevue ‘’, se souvient Pierre.

En 30 ans de carrière, Pierre Cormier aura vu passer 8 directions. Plusieurs de ses élèves sont devenus professeurs et certains enseignent aujourd’hui à… l’école Crevier, dont sa fille aînée.

‘’ J’ai eu une vie d’enseignant formidable. J’ai été privilégié d’avoir eu un local tout à moi. J’ai eu la chance de travailler dans un environnement inspirant. J’emporte avec moi de beaux souvenirs d’échanges avec mes collègues. Ma plus grande fierté aura d’avoir réussi à allumer chez plusieurs jeunes, l’étincelle et de faire que d’apprendre une matière soit agréable. Un enseignant est investit d’une belle mission : éveiller l’intérêt de l’enfant à la connaissance. J’ai d’ailleurs reçu hier une carte d’un grand-papa d’une élève qui me remerciait d’avoir fait une différence dans la vie de sa petite-fille. Pour un prof c’est très gratifiant de recevoir ces mots. Ça vient confirmer que notre mission a été accomplie.’’

Prendre le temps…

Pierre Cormier tournera officiellement la page de l’enseignement le 27 juin. Il prendra ensuite une semaine de vacances bien méritées avant de reprendre la route avec ses projets musicaux qui l’occuperont tout l’été. Pierre est le leader de la formation rock’n roll rétro bien connu le Baby Boomer’s Band, qui existe depuis plus de 20 ans.

‘’ Ça va être un belle été. J’ai prendre le temps de prendre du temps pour moi pour me reposer, voyager et aller m’asseoir avec mon monde pour jaser. On va aussi se promener aux quatre coins du Québec avec les Boomer’s  pour faire revivre la musique des années 1950 et 1960. On va avoir un fun noir. C’est sûr qu’à la fin de l’été je vais sûrement avoir un petit pincement au cœur de ne pas être là pour la rentrée scolaire. Mais c’est sûr que je vais aller leur rendre une petite visite durant l’année ’’, conclut Pierre.

Photographies : André Corbeij © / Journal le Montérégien Inc. / Tous droits réservés