Un entrepreneur de Chambly modestement inhumé

Paul-Henri Hudon

HISTOIRE – Samuel-Thomas Willett (c1825-1913) est de la deuxième génération de cette famille à créer de l’emploi à Chambly. Cet industriel poursuit l’oeuvre de son père, d’origine américaine, en améliorant la manufacture de draps. De plus, il dote Chambly-Canton d’une filature de coton en 1881.

Il s’engage de plus dans les projets de chemin de fer. C’est à lui en partie qu’on doit la venue en 1874 d’une voie ferrée qui reliera Montréal à Granby, la compagnie “Montreal Chambly & Sorel Railway”. Il sera élu président, en 1883, de cette compagnie devenue la “Montreal Portland & Boston Railway Company”. En 1911, Samuel-Thomas Willett et d’autres entrepreneurs inaugurent une ligne de chemin de fer électrifiée sur les mêmes voies, la “Montreal & Southern Counties Railway Company”, qui fera circuler ses trains entre 1909 et 1956 de Montréal à Granby. Willett était président fondateur de cette compagnie.

M. Willett avait incorporé la “Chambly Manufacturing Company” dans le but de développer le potentiel hydraulique et manufacturier des rapides de Chambly. Il a ainsi contribué à l’érection du barrage hydroélectrique de Richelieu en 1899. Cette compagnie sera ensuite incorporée dans la “Montreal Light Heat and Power Company”, qui fournira l’électricité à la Ville de Montréal. Il avait été actionnaire dans une compagnie qui projetait de construire un pont sur le Saint-Laurent entre Montréal et Longueuil. Partenaire aussi dans le projet de Chemin de fer de la Rive Sud, pour relier Saint-Lambert et Sorel. Il était l’un des administrateurs du “Mechanic Institute” (L’institut des Artisans) de Chambly. En politique, il était ardent partisan des “Rouges” et du parti libéral à qui il avait offert sa candidature lors d’une élection.

Samuel-Thomas Willett avait épousé Lucy Pamela Andres (c1830-1905) de qui il a eu quatre enfants. De religion méthodiste wesleyenne, il convolera en secondes noces avec Ida Sherill Findlay (1873-1937). Il sera inhumé au “Mount Royal Cemetery”, le 10 mai 1913, âgé de 88 ans. On aurait attendu de cet important entrepreneur un monument funéraire à la hauteur de ses réalisations. Étonnamment, on ne trouve de cette famille que de modestes plaques au sol et une simple épitaphe portant le mot Willett. Nous n’avons trouvé aucune photographie de ce promoteur avant-gardiste.

“Samuel T. Willett, ex-maire de Chambly-Canton, est décédé le 10 courant, à l’âge de 88 ans et 5 mois. Il avait construit une manufacture qui a donné de l’emploi à 175 employés pendant trente et quelques années. Il a contribué à la construction du chemin de fer, à la construction de l’aqueduc et à la réalisation du projet de tramways électriques. Il fut maire de Chambly pendant 33 ans” .(Le Canada-Français, 14 mai 1913).

Sources: Photographies de l’auteur, prises au cimetière du Mont Royal.. Le Canada Français 14 mai 1913. Le moniteur du commerce, 2 février 1883, page 740).