Le Café-Théâtre de Chambly présente Incendies

André Corbeij

CHAMBLY – Le Café-Théâtre de Chambly s’apprête à recevoir «Incendies» une pièce coup de poing qui a connu un énorme succès au cinéma sous la houlette de Denis Villeneuve. Mais ici on parle du texte de Wajdi Mouawad qui a également connu une résonance mondiale lors de sa création en 2003.

La mise en scène de la mouture chamblyenne a été confiée à Marieve Guérin, une habituée des planches du café-théâtre. (Elle aura joué dans 8 pièces). Elle signe ici sa deuxième mise en scène, assistée de Brynhilde Bord.

Marieve Guérin

L’histoire

Lorsque le notaire Lebel fait aux jumeaux Jeanne et Simon Marwan la lecture du testament de leur mère Nawal, il réveille en eux l’incertaine histoire de leur naissance: qui fut donc leur père, et par quelle odyssée ont-ils vu le jour loin du pays d’origine de leur mère ?

En remettant à chacun une enveloppe, destinées l’une à ce père qu’ils croyaient mort et l’autre à leur frère dont ils ignoraient l’existence, il fait bouger les continents de leur douleur: dans le livre des heures de cette famille, des drames insoupçonnés les attendent, qui portent les couleurs de l’irréparable. Mais le prix à payer pour que s’apaise l’âme tourmentée de Nawal risque de dévorer les destins de Jeanne et de Simon.

Extrait :

« L’enfance est un couteau planté dans la gorge et tu as su le retirer. À présent, il faut réapprendre à avaler sa salive. C’est un geste parfois très courageux. Avaler sa salive. »

– Nawal –

Après la pièce «L’importance d’être constant», présentée au café-Théâtre voilà deux ans, Marieve Guérin revient à la mise en scène.

« Ma proposition a été acceptée par la direction du Café-Théâtre et s’inscrivait bien dans la programmation du 30e anniversaire où était rassemblée que des pièces à succès. Mon coup de cœur pour «Incendies» a été immédiat lorsque j’ai lu le texte de Mouawad», raconte la metteure en scène. «Le film de Denis Villeneuve prend beaucoup de liberté par rapport à la pièce. On retrouve plus de personnages dans la pièce qui raconte leur vécu. L’aspect cinématographique demeure assez présent dans l’enveloppe de ma mise en scène, avec l’utilisation de projections vidéo et de flash-back. Le décor étant sobre, la musique et la vidéo viennent meubler l’ambiance faire voyager le spectateur», poursuit Marieve.

La metteure en scène a abordé la pièce en effectuant un travail important au niveau de la compréhension de l’émotion qui se dégage du texte. « Dans une pièce dramatique, on creuse beaucoup plus loin avec les comédiens. Il y a des scènes très dures à jouer. Il y des moments très touchants, des dénouements tragiques où l’émotion est à fleur de peau», conclut Marieve.

 

Distribution

La production met en vedette Jonathan Cortes, Luc Fréchette, Marion Leduc, Cindy Hunter, Daniel Lachance, Alexis Lebel, Émilie Marcil, Clermont Perron, Kevin Rodrigue, Amélie Roy et Mélanie Roy.

Ce drame de Wajdi Mouawad sera présenté du 1er au 30 mars, tous les vendredis et samedis à 20 h.

Renseignements : 450-447-2953

 

Photographies : Gracieuseté