Un bâtiment centenaire à Chambly. L’édifice du restaurant Fourquet-Fourchette

Paul-Henri Hudon

HISTOIRE – Il y a tout juste cent ans s’élevait sur l’avenue Bourgogne un immeuble qui devait connaître plusieurs vocations. Ce fut à l’origine une initiative du mouvement des Chevaliers de Colomb. Pour leurs oeuvres humanitaires et charitables et aussi pour l’usage du public.

On y a tenu entre autres des séances de cinéma, des réceptions, des soirées récréatives, des parties de cartes. La presse de l’époque rapporte: M. les Chevaliers de Colomb ont acheté le lot de la succession Benoit, lequel lot est sis en face du restaurant de M. Arthur Despelteau (auberge Mon Repos).  M. les Chevaliers de Colomb vont construire au printemps une salle pour leurs réunions et leurs initiations. (Le Canada-Français, 17 novembre 1921).

Les travaux de construction de la salle des Chevaliers de Colomb avancent rapidement et, s’il faut en croire dame rumeur, elle sera terminée pour le mois de février. (Le Canada-Français, 7 décembre 1922).

À la salle des Chevaliers de Colomb, samedi dernier, il y a eu une partie de euchre (youker) et de cinq-cents, qui ont obtenu un beau succès. Un joli programme musical a été exécuté par les Enfants de Marie de la paroisse.  (Le Canada Français, 22 mars 1928).

Par malchance, en 1930, “un incendie mystérieux ravage l’immeuble du conseil local des Chevaliers de Colomb. La perte est estimée à $6 000. L’immeuble se trouve sur le chemin qui va de Longueuil à Granby. M. Roméo Perrault (1891-1978) est grand chevalier. Le journaliste précise qu’il y a eu de nombreux commencements de feu dans divers édifices publics de la région, toujours dans des circonstances mystérieuses. (Le Canada-Français, 13 novembre 1930).

Vers 1945, un artiste céramiste du nom de Coiteux y installait son atelier. En 1950, la compagnie de confection de vêtements, Judy Lynn Dress, s’établit dans ses locaux où une main d’oeuvre féminine y trouvait des emplois.

Le restaurant Fourquet-Fourchette y aménagera en 1998. L’établissement offre au client une ambiance d’abbaye à caractère médiéval, et un environnement brassicole. Il donne adresse au 1887, avenue Bourgogne.

Références: Chambly 1665-1990, page 234, famille de Roméo Perrault. Armand Auclaire, Les Cahiers de la seigneurie de Chambly, no 10, page 27 et no 13, page 29.

Illustration du haut. Archives de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly. Fonds Mario-Filion. L’immeuble des Chevaliers de Colomb en 1980.