Le 14 août 1909 à Richelieu. Il y a cent-dix ans !

Paul-Henri Hudon

HISTOIRE – C’était grande fête à Richelieu ce 14 août 1909. On inaugurait les premières régates sur la rivière. Un évènement de longtemps préparé et joyeusement fêté. Elles ont attiré un grand nombre de visiteurs : “Cinq mille personnes assistent aux premières régates annuelles du « Richelieu Boating Club ». Les premières régates annuelles ont eu lieu samedi après-midi par un temps superbe et au milieu d’une foule nombreuse de personnes venues de Montréal et de toutes les places environnantes pour acclamer les vainqueurs et visiter notre joli village. Les courses commencèrent à deux heures et demie après l’arrivée du train de Montréal”.

Sur la photo du haut on reconnaitra L’honorable Louis-Philippe Brodeur, (le plus grand, avec chapeau Panama), à l’époque ministre fédéral de la Marine et des Pêcheries. L’homme au chapeau rond et noir serait le député libéral de Rouville Joseph-Edmond Robert. Parmi ceux qui tournent le dos à la caméra il y a le docteur Albéric Trudeau et le maire Théodore Barrière (?). En blanc sont les officiers du Richelieu Boating Club, dont le président H. R. Lyons, l’échevin James Ward et d’autres non identifiés.

“Après les courses, il y a eu la distribution des prix au son de la musique fournie par la fanfare de Chambly. À huit heures et demie eut (sic) lieu le feu d’artifice et l’illumination des maisons. Plusieurs concouraient pour avoir les prix que le club décernait à la maison la mieux illuminée. L’aspect était vraiment féérique. Le premier prix pour illumination fut gagné par M. Lyon. Le deuxième prix par W. Swail. Le troisième prix, le Dr Albéric Trudeau, le quatrième prix par Alfred Fortin”.

La Montreal Light Heat and Power Company a fourni à cette occasion par l’entremise de M. N. B. Pope, le drapeau anglais et le drapeau canadien (sic), illuminés par plus de trois cents lumières électriques. Ils furent hissés sur notre nouveau pont en fer. Au bas, on lisait les lettres R.B.C. illuminées en lumières électriques au nom du club. Au milieu, se trouvait la feuille d’érable, emblème du Canada.

La fanfare de Marieville rehaussait l’éclat de la fête de nuit par ses airs mélodieux. Tout le monde se dispersèrent (sic) à une heure avancée de la nuit, gardant un bon souvenir des premières régates du Club Richelieu. (La Patrie, lundi 16 août 1909, pages 1, 3, 8 et 11)

Photo; Archives de la Société d’histoire de la seigneurie de Monnoir et de la Société d’histoire de la seigneurie de Chambly.

Textes: La Patrie, lundi 16 août 1909, pages 1, 3, 8 et 11.