Chambly : Les conseillers de l’opposition et les indépendants portent plainte !

CHAMBLY – Les conseillers de Démocratie Chambly et les conseillers indépendants ont porté une plainte commune en éthique contre les conseillers d’Action Chambly pour leur boycott du conseil des derniers jours.

Alexandra Labbé et Mario Lambert de Démocratie Chambly ainsi que Luc Ricard et Richard Tétreault, conseillers indépendants dénoncent le boycott du conseil par les élus d’Action Chambly.

« Suite à la mise sous tutelle de la ville, il nous apparaît important de dénoncer les agissements qui nuisent au bon fonctionnement de la ville. Nous ne pouvons laisser passer un tel manquement à notre code d’éthique et nous nous engageons dans notre rôle d’élu avec respect et, nous nous attendons à ce que l’ensemble du conseil le fasse aussi », témoignent-ils.

Les trois conseillers du parti Action Chambly ont transmis, en soirée le 2 avril, un communiqué de presse stipulant qu’ils ne seraient pas présents à l’assemblée régulière du conseil du lundi 2 avril. Ils affirment  «boycotter la séance régulière pour protester contre l’ingérence de la Commission Municipale du Québec (CMQ) dans les affaires de la Ville», peut-on lire dans le communiqué.

L’assemblée a été ajournée au lendemain, mercredi 3 avril, séance à laquelle ils étaient aussi absents, malgré qu’une communication de la CMQ leur rappelant leur rôle d’élu, soit de siéger aux séances du conseil, a été transmise dans la journée.

Démocratie Chambly et les indépendants dénoncent ce manque d’éthique et confirment qu’une divulgation a été transmise à la commission afin que cette conduite interdite par le Code d’éthique et de déontologie des élus de la Ville de Chambly soit prise au sérieux par les autorités. «Il reste à souhaiter que les absents corrigent rapidement la situation en se présentant à la séance annoncée pour lundi le 8 avril à 20 h », poursuit le communiqué acheminé aux médias par les plaignants.

Les quatre conseillers confirment également qu’ils souhaitent travailler de concert avec les tuteurs afin de rétablir la confiance de la population envers leurs élus et s’engagent à le faire en toute transparence, en respectant les valeurs et les engagements de leur code d’éthique.

Photo : André Corbeij © / Journal le Montérégien Inc.